Remise à niveau en orthographe et grammaire

 

ACCUEIL

OBJECTIFS

FORMATIONS

ACTUALITÉS

CONTACT

 

 


 

 

 

 

Par Christine Lagoutte. Publié le 05/02/2013 à 18:56

 

Crédit Photo/Jean-Pierre MULLER/AFPJEAN-PIERRE MULLER/AFP

 

Devant le niveau inquiétant de certains étudiants en grammaire et en orthographe, plusieurs écoles rendent obligatoire la certification Voltaire.

Les directeurs des grandes écoles s’inquiètent du niveau de français de leurs étudiants. Il est vrai que depuis plusieurs années la culture du SMS fait des ravages sur l’orthographe des jeunes. Habitués à écrire par abréviations, ils ont tendance à oublier que leurs copies d’examen doivent, elles, toujours être lisibles!

Cette carence en grammaire et en orthographe suscite désormais de plus en plus de commentaires de la part de recruteurs assaillis de CV truffés de fautes. «Une orthographe et une syntaxe défaillantes sont un frein réel dans la sélection des candidats», expliquent en substance nombre de cabinets de recrutement .

Conséquence, les écoles cherchent à faire accréditer le niveau en orthographe de leurs promotions. La certification Voltaire le permet, grâce à un examen de 2h30 comportant une brève dictée de deux phrases et un QCM de 240 questions, dont le principe est d’identifier la ou les fautes présentes dans de courtes phrases. Pour s’y préparer, les étudiants disposent de tests sur une plateforme en ligne. Calculée sur 1000 points, elle peut être obtenue, selon les cas de figure, avec 500 points.

Obligatoire ou facultatif?

A l’Essca, pour l’année 2012-2013, la certification Voltaire est proposée aux élèves de 1ère année sur la base du volontariat. L’établissement prend en charge financièrement le dispositif et attribue des bonifications aux participants. «Cela leur permettra d’améliorer leur moyenne d’un ou deux points dans le module intitulé méthodologie de la dissertation», précise l’Essca.

A Sup de Co Montpellier Business School, on a aussi décidé de prendre le problème à bras-le-corps. Et d’utiliser les grands moyens. À compter de la rentrée prochaine, «et ce de manière obligatoire dès la première année de la scolarité», souligne Lionel Rivière, le directeur du programme Bachelor, tous les intégrés devront passer la certification Voltaire, qui atteste d’une bonne maîtrise des difficultés de la langue de Molière. «Nous considérons qu’à l’instar des langues étrangères, un bon niveau de pratique de la langue française demeure un atout dans l’environnement professionnel», assure le directeur qui joue ainsi la crédibilité de son école et de ses diplômés.

Autre école de commerce, l’Ipag a rendu obligatoire la certification Voltaire en 2011, pour ses étudiants de 1ère année, et précise qu’elle se réserve le droit de ne pas délivrer de diplôme aux étudiants qui n’auront pas obtenu un niveau correct en orthographe.

Ces initiatives sont bonnes. Mais pour réellement améliorer les choses, à quand le retour des bonnes vieilles dictées au concours d’entrée dans les grandes écoles?

 
http://etudiant.lefigaro.fr/orientation/actus-et-conseils/detail/article/des-grandes-ecoles-s-alarment-du-niveau-d-orthographe-1106/


 


 

Accueil

Objectifs

Formations

Actualités

Contact