Remise à niveau en orthographe et grammaire

 

ACCUEIL

OBJECTIFS

FORMATIONS

ACTUALITÉS

CONTACT

 

 


 


Pascal Jardin (1934-1980)

 

 

 

Dans son livre autobiographique La bête à bon dieu, l'écrivain Pascal Jardin a raconté les énormes difficultés qu'il eut, dans sa jeunesse, avec la langue écrite :

« Mes débuts dans les lettres privées et publiques furent donc, pour des raisons d’inculture, alliées à mon capharnaüm intérieur, ahurissants, désespérants, enragés, sans issue, et sans débouchés. […] J’écrivais, comme un aveugle peint, mais j’écrivais tout de même. Personne ne pouvait me lire, ni me relire, même pas moi. Qu’importe, je me consolais en pensant que Beethoven était sourd. Et je raturais mon papier comme on bêche une terre qui n’aurait que des cailloux. Ce travail d’arriéré mental, de nageur noyé, mais qui flotte tout de même comme par vieille habitude, était soutenu chez moi par des qualités sans rapport les unes avec les autres.

« Tout d’abord, le fait de ne savoir ni lire ni écrire, ni compter à quinze ans avait surdéveloppé ma mémoire auditive. On me lisait quarante vers de Racine, je les savais par cœur. […]

« De sorte que je me suis retrouvé vers ma vingtième année sachant écrire plutôt comme Cro-Magnon que comme un normalien, mais ne faisant ni faute d’usage ni faute de français.

« L’affaire était donc paradoxale.

« Pour la replacer dans le temps, et tenter de l’illustrer, voici une lettre gratinée que j’écrivis à mon père en la tapant directement à la machine en août 1949. J’avais quinze ans. […]

« Lettre du pauvre fils :

Pap.

Ge menuille detoit a Pariss. Gai écouté un concerto de Bêtove. J’été comme hivre. Alors ge suis montai sur mon veloy et gai dévalé comme un fous. Ensuite jetais abatu parle pois dela tristèce De mon queure. Esquuse mois de técrire a la machin, mé gai perdu mon styl-oh ! Tu est la seul person aqui ge puis me con fier, car gus caprésent, écrire été par mois un suplise. Gai taime. Orvoir et a samedi. Pascal. »

Pascal Jardin, La bête à bon dieu, Flammarion, 1980.

 

Pascal Jardin, par la suite, se rattrapa largement en écrivant maints romans et les scénarios et dialogues d'une centaine de films.
 


 

Accueil

Objectifs

Formations

Actualités

Contact